AFM Plomberie et chauffage : une réponse à tous vos problèmes de plomberie

12 juillet 2017

Dans la famille de Daniel Boissonneault, on est électricien de père en fils. Son grand-père, son père, ses oncles, ses cousins… Tous sauf lui! « Quand j’ai décidé d’apprendre un métier, je trouvais qu’il y avait trop d’électriciens dans la famille. Je suis parti dans une autre direction et j’ai choisi la plomberie. »

Lorsqu’il faisait son apprentissage dans les années 1990, il était toujours le dernier embauché et le premier parti quand les projets se terminaient. « À ce moment, j’ai décidé que si je devais me fier à quelqu’un, j’allais me fier à moi-même. En 1995, j’ai donc créé mon entreprise de plomberie, AFM Plomberie et chauffage. Un an après, j’ai commencé à embaucher des employés. »

En 1998, Mona Dupuis, sa compagne, est venue lui prêter main forte. « Je voyais que Daniel n’avait plus le temps de répondre aux besoins administratifs. Quand les enfants étaient jeunes, j’étais au bureau une journée par semaine. L’entreprise a continué à grandir, et en 2001, nous avons atteint une douzaine d’employés, alors je suis passée à temps plein. »

Plus récemment, c’est leur fils Miguel qui a rejoint AFM Plomberie et chauffage. Daniel Boissonneault en est fier. « Il a essayé plusieurs métiers. Puis un jour, il a décidé qu’il voulait apprendre la plomberie plus sérieusement. Il a fait ses choix, on ne l’a jamais poussé. Cela dit, on est content. »

Daniel Boissonneault et Mona Dupuis aiment leur entreprise, même si elle leur a demandé des sacrifices. « C’est un bon métier, mais ça a un prix. On a eu des appels en plein milieu des repas familiaux ou dans la nuit. Il y a des choses que j’ai manqué pour répondre à des urgences. Notre fils l’a vu et l’a vécu, il a toujours fait partie de cette entreprise. » « C’est ça être entrepreneur », ajoute Mona Dupuis.

L’entreprise offre des services résidentiels et commerciaux à Winnipeg et dans les proximités, en français et en anglais. « Baignoires, éviers, robinets, égouts bouchés, pompes… nous faisons n’importe quel genre de plomberie. Nous nous occupons aussi des fournaises, des chaudières à vapeur ou des chauffages à gaz. Du côté commercial, nous proposons des services d’entretien et de contrôle. »

Avec ses années d’expérience, Daniel Boissonneault est considéré comme un expert en dépannage. « Les gens m’appellent quand ils ont des problèmes que personne ne peut résoudre. Au fil du temps, je me suis fait un réseau de personnes qui s’y connaissent dans d’autres domaines, et je peux me servir de leur expérience. Cette faculté de résoudre tous les problèmes, ça donne confiance aux clients, et c’est le fun d’avoir des gens sur qui on peut se fier. »

Quand il est confronté à un problème qu’il n’est pas en mesure de régler lui-même, Daniel Boissonneault met ses clients en contact avec un professionnel spécialisé. « Quand on m’appelle, je ne sais jamais quel est le problème avant de le voir. Si je ne peux pas faire ce qui a besoin d’être fait, j’ai des relations que je peux avoir immédiatement sur le chantier. Je peux aussi fournir des numéros à contacter pour que le client ne se sente pas seul. J’offre de l’aide, je prends le temps d’expliquer ce qui se passe pour qu’ils comprennent la situation exacte. Les clients sont très reconnaissants. »

Le travail de Mona Dupuis et Daniel Boissonneault ne s’arrête pas à leur entreprise. Alors que Daniel Boissonneault siège au CA de Francofonds, Mona Dupuis est la présidente de la Chambre de commerce francophone de Saint-Boniface. « Nous sommes aussi membres de la Brigade de la Rivière Rouge. De plus, notre entreprise a contribué auprès de l’association Habitat Chez Soi. Nos employés ont installé la plomberie dans quatre maisons neuves à Saint-Boniface, pour des familles à faible revenu. »